Remi Abram

On ne peut pas ignorer ce saxophoniste ténor citoyen d’un monde qu’il parcourt au gré des engagements qui le font surgir tantôt en Russie ou dans les Caraïbes, tantôt au Congo ou au Moyen Orient ou encore dans les clubs Parisiens.

Du haut de son mètre 92 il contemple la planète jazz sans perdre son cap, arpentant un chemin sur lequel l’ont précédé Charlie Parker, John Coltrane, Sonny Rollins, Dexter Gordon et quelques autres participant sans relâche à la lecture hard bop du jazz contemporain pour lequel il déploie sur scène une énergie peu commune.

Son dernier album « kimpa vita » a été inspiré par un séjour au congo, il y évoque le souvenir de la prophetesse du meme nom executée par les portuguais pour sa lutte contre l’esclavage. On trouve à ses côtés pour ses enregistrements le batteur de l’Art Ensemble of Chicago Don Moye. Rémi Abram poursuit sa route, les occasions de le voir et l’écouter à Marseille sont rares il ne faut pas les laisser passer.